logo

MÉTHODES DE TRAVAIL?

I.Comment se déroule un mariage en ma présence ?

Une fois que vous m’avez contacté, j’organise un premier rendez vous. Lors de ce premier rendez-vous, nous échangeons sur vos visions du reportage de mariage afin de savoir si, d’une part mes techniques correspondent à vos attentes et d’autre part, si votre mariage me donne envie : je suis quelqu’un attiré avant tout par l’originalité. Une fois signé j’organise un second rendez vous pour fixer l’organisation et connaître le déroulement de la journée avec le planning, vous dire à quels moment faire les photographies de couple et de groupe, visiter les lieux ensemble pour éviter de me perdre, voir aussi faire quelques photographies pour vous habituer à la présence du reflex. Le jour J enfin arrivé, j’arrive souvent 30 à 40 minutes en avance pour préparer l’équipement. Pendant le mariage je ne serais plus dans votre chant de vision : ceci est nécessaire afin d’obtenir des clichés naturels. Mes seules interventions : pour les photographies de groupes et de couple pour vous placer.

II.Comment se passe le shooting avec moi?

J’aime réaliser mes prestations dans la bonne humeur et l’humour, même si je ne suis pas humoriste né… J’aime aussi énormément discuter de tout et de rien pour apprendre à mieux vous connaître et mieux cerner votre personnalité, dans le but de faire des clichés qui vous ressemblent et de vous mettre à l’aise pour ne pas créer une barrière client(e)/photographe. Je réalise aussi des clichés à l’improviste, pour réaliser un cliché révélant l’instant même.

III.Comment je shoot?

Je shoot principalement en extérieur, pour pouvoir interagir avec le décor, j’aime shooter de près, et je suis souvent à pleine ouverture car j’aime les faibles profondeurs de champ. Je shoot principalement sans flash, après tout je suis pas un radar!

Je préfère une image granuleuse qui se rapproche de l’argentique qu’une image avec une lumière trop criarde et je pense que vous n’avez pas envie de passer votre lune de miel chez l’ophtalmo. Il arrive parfois que j’utilise des réflecteurs lorsque je fais du contre-jour pour déboucher les ombres… par contre il est dur à dompter : lors de ma première utilisation, il m’a surpris lors de son déploiement, et j’ai failli me le prendre dans les dents… Sale bête! Depuis son maître a eu le dernier mot!

IV.Mon Post traitement?

Je suis un grand fan de cinéma, donc je recadre systématiquement mes photographies en 16/9ième. Cela vous permet de regarder confortablement sur vos écrans les photographies sans bandes noires… Je suis aussi fan du noir et blanc, ainsi que des couleurs légèrement désaturées qui se rapprochent du rendu de la pellicule.