logo

LE PHOTOGRAPHE

Qui suis-je?

Je me prénomme Alexandre TOPOLEWSKI, j’ai 21 ans, je suis donc jeune et dynamique, et ma jeunesse me permet de courir comme un lapin. C’est très pratique, notamment lors des mariages quand je suis demandé de tous les cotés!

Je suis avant tout un grand passionné de photographie et de cinéma. Ayant voulu après mon bac m’orienter vers une école de cinéma, j’ai vite été stoppé par le coût exorbitant nécessaire pour suivre de telles études. Je me suis donc rabattu sur la photographie, qui a pris une grande place dans ma vie.

Ce qu’il faut savoir aussi sur moi, c’est que je suis un spécialiste de la blague à deux balles; au moins, vous ne risquez pas de vous ennuyer avec moi!

Je prends le plus grand plaisir à me lever le matin pour prendre mon appareil et me rendre au travail. Si j’étais un petit garçon qui n’osait pas parler en présence d’inconnus autrefois, je suis maintenant très ouvert, et ce, grâce à ma professionnalisation. Si je vous raconte tout ça, c’est pour que vous sachiez que mon travail me tient à cœur, et que c’est un gage de qualité.

Comment je me suis mis à faire de la photographie?

J’ai tout simplement appuyé sur le déclencheur de mon appareil photo, rien de plus simple, voyons! Et bien non en fait… car il faut gérer la lumière, les modèles, le cadrage, les réglages de l’appareil et puis zut, je vais vous épargner tous les détails techniques…

Je suis tombé dans la photographie en janvier 2015, lorsque j’ai acheté mon premier reflex numérique (ouïlle le portefeuille). Pourtant, mes débuts photographiques remontent à mon plus jeune âge pendant les sorties scolaires, équipé d’un appareil photo jetable: dès qu’on me laissait seul avec, je ne pouvais résister à la tentation de jouer avec le déclencheur et une fois la pellicule finie, je ne comprenais pas pourquoi je ne pouvais plus déclencher et devais finir le voyage sans appareil photo. Il y a environ 7 ans, à force que je le réclame, ma mère exténuée de m’entendre toujours parler de photo m’a acheté un reflex argentique dans une brocante, qui est finalement resté au chaud dans un coin. À ce moment là, les réglages me faisaient peur!

Pendant cette période où je n’étais que simple amateur, j’ai passé des heures et des heures de lecture ou de vidéo pour apprendre à faire de la photographie, je suis autodidacte. Depuis que je maîtrise les réglages, je me mets petit à petit à l’argentique. Cette pratique me permet de me perfectionner chaque jour. Même si je suis limité à 36 poses maximum, ce qui n’est pas grand chose face à la carte SD de 64GB que j’utilise, ça me permet surtout de mieux composer mes photographies, car la photographie ne s’efface pas.

Pourquoi dans la photographie?

Ce qui me plaît dans la photographie, c’est la création. Une photographie ne se réalise pas en appuyant simplement sur un déclencheur, j’aime le cours instant où je dois réfléchir à la composition de la future photographie. Sans compter l’émotion qui se dégage ensuite. On raconte des histoires avec les photographies…

En dehors de la photographie?

Je mène en parallèle deux projets: je me consacre à la rédaction d’articles pour un blog afin d’apprendre aux novices la photographie, parler de mon expérience et échanger avec d’autres personnes sur leurs propres expériences. Combien de futurs mariés j’ai perdu pendant les rendez-vous d’avant mariage en parlant technique. l’avantage vous savez de suite que vous avez en face un passionné qui maîtrise son sujet.

Le deuxième projet est de m’orienter dans la vidéo comme étalonneur (correction colorimétrique) et monteur vidéo pour une association qui réalise des vidéos publicitaires, clip musicaux, court-métrages.

Même en dehors de la photographie j’aime rester dans le domaine de l’image, qui construit mon présent et mon futur.

Où je me déplace?

Je suis actuellement basé en Charente vers Aigre qui se trouve entre Angoulême et Ruffec, je réalise mes prestations principalement en Charente, je me déplace aussi en Charente-Maritime, Deux-Sèvres, Vienne, Gironde, Dordogne et avec la possibilité de me déplacer dans la France entière, mais ça uniquement pour les mariages.